François Tastet
L'autre jour je réfléchissais au fait que ne nous sommes rien d'autre que ce que l'on mange. Et donc, quelque part, continuais-je, ce que j'écris peut aussi être vu comme une sorte de jus fermenté issu de ma nourriture. Ce constat me force à mieux manger - je ne veux pas écrire que du surgelé. Dans la même veine, on peut noter que mon sang doit être composé d'environ 40% de café. Et sur ce point vous pouvez participer : mettez du carburant dans la machine, permettez à mes muscles de faire fuser les os de mes doigts sur les bonnes touches afin qu'ils proposent des choses intéressantes. Merci beaucoup !

Make money doing what you love. No fees on donations!
Start a free Ko-fi page

loading